Archives :

Royan, Le Havre, deux villes deux destins

Toutes deux presqu’entièrement rasées et reconstruite à la Libération, Le Havre et Royan ont connu depuis des destins bien différents. Deux villes de bord de mer que l’on ne peut s’empêcher de comparer.

Les maisons mitoyennes d’Arne Jacobsen  

Le lotissement qu’Arne Jacobsen a réalisé en 1951 au nord de Copenhague ne porte que sur quatorze maisons mitoyennes toutes simples. Mais leur disposition légèrement décalée tout à fait innovante et leur architecture ont très vite fait école.

Le SAS Royal hotel d’Arne Jacobsen à Copenhague 

Construit entre 1956 et 1960, le SAS Royal Hotel est sans doute l’oeuvre la plus connue le célèbre architecte, mais aussi designer, danois Arne Jacobsen. Il fut le premier ‘’hôtel-design’’ au monde et reste une référence incontestée

Paris : Le Mémorial de la Déportation

Construit à la pointe de l’île de la Cité derrière Notre-Dame, par Georges-Henri Pingusson, le « Mémorial des martyrs français de la déportation » est édifice qu’il faut absolument visité car il vous laissera un souvenir impérissable.

Rénovation exemplaire : le Resto U Mabillon

Une petite ‘’Madeleine’’ de Proust pour tous ceux qui ont fréquenté pendant leur études ce restaurant universitaire situé au cœur de Saint-Germain-des-Prés. Un bâtiment des années 50 qui par ailleurs, a bénéficié d’une rénovation exemplaire.

Les ISAI de la place de l’hôtel-de-ville

L’explication par les architectes de l’Atelier Perret de la conception et des principes constructifs des immeubles préfinancés par l’État de la place de l’Hôtel-de-Ville qui ont été les premiers bâtiments définitifs de la Reconstruction du Havre, plus quelques photos du chantier

La reconstruction du Havre vue par Auguste Perret en 1946

L’article publié en 1946 dans lequel Auguste Perret explique en détail tous les principes de la reconstruction du Havre, du plan orthogonal à la trame de 6 mètre 24, en passant par son projet de construire la cité sur une plateforme.

Le Havre, la Porte Océane 1952-53

Conçu par Auguste Perret, geste majeur de la reconstruction du Havre, le chantier de la Porte Océane a donné lieu à de nombreux reportages dans la presse de l’époque, dont ces deux articles publiés dans Techniques & Architecture en 1952 et 1953

L’îlot, pierre angulaire de la reconstruction de Royan

Sur les champs de ruines laissés par les bombardements, Claude Ferret va découper ce qui reste de la ville en îlots afin de mettre en œuvre son plan de reconstruction. L’îlot devient ainsi la pierre angulaire de cette reconstruction.

The projet TAC à Six Moon Hill, MA

Une expérience unique menée par les jeunes architectes élèves de Walter Gropius de l’agence The Architect Collaborative (TAC), ayant décidé d’acquérir un terrain pour y construire à partir de 1948 leurs propres maisons, des maisons résolument modernes, fonctionnelles et bon marché.

Sarcelles : une ville en train de naître 

Pour beaucoup, Sarcelles est l’archétype de la cité dortoir construite à moindre coût pour faire face à la crise du logement, le symbole des grands ensembles et de son rejet. Certes, mais son histoire mérite toute votre attention.

Les Case Study Houses, CA

1945, pour populariser l’architecture moderne, l’éditeur John Entenza décide de faire appel aux meilleurs architectes construire des prototypes de maisons fonctionnelles et abordables pour les G.I.s du front. Nombreuses deviendront iconiques.

Années 50 : la découverte du thermostat

De nos jours, le thermostat est une fonctionnalité de base des fours. Pourtant, au début des années 50, rares sont les cuisinières qui en sont équipées. Au point que la revue Arts Ménagers y a consacré un article en juin 1952.

La Gropius House de Lincoln, Mass.

La Gropuis House que l’un des maître du Bauhaus, Walter Gropius, construisit pour sa famille en 1938 à Lincoln lorsqu’il fut nommé à Harvard est l’une des maisons iconiques de l’architecture moderne.

Le Lever House à New-York

Construite entre 1951 et 1952, la Lever House est la première tour d’architecture internationale sur Park Avenue à New-York. Elle se caractérise notamment par ses façades en mur-rideau en acier inoxydable et en verre bleu-vert.

Années 50 : la découverte de la viande sous Cellophane

Les magasins en ‘’libre-service’’ qui se développent dans les années 50, vont vite adopter la vente de viande ‘’sous Cellophane’’, mais ils vont faire œuvre de pédagogie pour convaincre leurs clientèles…

Réhabilitation exemplaire : la tour Ravel à Sarcelles

Où comment remplacer une façade légère préfabriquée alu-bois des années 50, pour obtenir des performances énergétiques équivalentes à celles d’une construction neuve, sans reloger les habitants, et en préservant ses qualités architecturales ! A lire absolument

Picardie : une architecture ordonnancée

Au cours de la bataille de France, la commune de Rozières-en Santerre est le théâtre de violents combats. A la suite des bombardements aériens, un violent incendie détruisit 250 maisons, l’hôtel-de-ville, la gendarmerie et le presbytère, soit plus de 60% de constructions sinistrées. A suivre…

Blois, la Basilique de la Trinité

Imposante construction en béton armé, la basilique de la Trinité domine la ville de Blois, effaçant ainsi quelque peu la cathédrale.

La Reconstruction à Blois

Blois, juin 1940 : une partie des quartiers historiques de la ville est détruite. A toute chose malheur est bon, la reconstruction de la ville va permettre de mieux mettre en valeur son château et de moderniser le centre-ville. A suivre …

La Reconstruction de Chatillon sur Seine 

Une jolie petite ville bourguignonne au riche patrimoine historique se trouve en grande partie détruite par les bombardements en juin 40. Sa reconstruction est révélatrice des oppositions qui ont pu naître. Les points de vue de la presse spécialisée de l’époque.

Années 50 : La découverte du Formica

Véritable révolution pour les ménagères, le Formica a mis de la couleur partout, mais a surtout été synonyme d’hygiène alimentaire pour tous les foyers.
Cet article d’Architecture Aujourd’hui fait suite à l’inauguration de l’usine destinée à fabriquer du Formica pour le marché français.

6/6 : La Cité Radieuse sort de terre

Voici un reportage sur l’avancement des travaux, publié dans Techniques & Architecture en 1948. Un chantier qui donne lieu à l’époque à de vives protestations, mais qui enthousiasme déjà les partisans de l’architecture moderne.

2/6 Les principes constructifs de l’Unité d’habitation

Le choix entre autres, de faire reposer ses 18 étages sur des pilotis, de recourir le plus possible à la préfabrication, d’installer des équipements collectifs sur le toit-terrasse, autant de défis techniques pour les ingénieurs du bureau d’études de Le Corbusier.

1/6 Une Unité d’habitation pour Marseille

André Wogenscky explique dans cet article de la revue L’Homme et L’Architecture, pourquoi 4 terrains ont successivement été envisagés dans Marseille pour implanter ce qui va devoir la Cité Radieuse

5/6 Protestations contre le projet de Le Corbusier

On connaît tous son surnom : ‘’la cité du Fada’’. On sait moins que qu’elle a donné suscité des protestions dans la presse. Un exemple publié dans la revue Architecture Française en 1947.

4/6 L’originalité de son Unité d’habitation

Dans cet article publié dans la revue Urbanisme en 1947, Le Corbusier décrit les mérites de sa cité-jardin verticale, la future Cité Radieuse, qui sort tout juste de terre.

3/6 Les travaux ont commencé, par Le Corbusier

Nous reproduisons ci-dessous l’article écrit par Le Corbusier en septembre 1946 pour saluer le début des travaux de la Cité Radieuse. Article publié dans la revue Architecture d’Aujourd’hui.
Enthousiaste, Le Corbusier n’imagine pas qu’il ne construira que 5 Unités d’habitation !

Réhabilitation exemplaire : les Bleuets à Créteil

Construite entre 1959 et 19662 sur une ancienne carrière par l’architecte Paul Brossard, la résidence des Bleuets est typique de l’architecture brutaliste. Labelisée ‘’Architecture contemporaine remarquable’’, elle a fait l’objet récemment d’une ambitieuse réhabilitation tout à fait réussie…. à découvrir !

L’Auto-construction et le système des Castors

Parallèlement à l’action du MRU, on a vu se développer à la Libération, un mouvement d’entraide mutuelle au niveau local qui a rayonné ensuite sur l’ensemble du territoire. Le mouvement des Castors, dont a revue Urbanisme se fait l’écho en mai 1950

Années 50 : la découverte du portier robot

Le progrès est partout.
Avec le nombre croissant du nombre des appartements dans les immeubles, on a vu apparaître au début des années cinquante, ce que l’on appelait à l’époque des ”portiers robots”.

Reconstruction du village du Boquel, études préliminaires

Nous reproduisons ci-après m’essentiel de l’article paru en mars 1946 dans la revue Techniques & Architecture sur les études préliminaires et les premières réalisations de la reconstruction du village du Bosquel

Le Boquel : la reconstruction singulière d’un village picard 

Comment un architecte totalement inconnu va réussir à convaincre, d’abord Vichy, puis le MRU, de reconstruire ce village presqu’entièrement détruit en juin 40, de façon radicalement différente… à suivre

Réhabilitation exemplaire : la Tour Lopez à Paris

La Tour Lopez, rue Viala à Paris, a été construite comme un manifeste en faveur de la modernité. Elle aura aussi déclenché l’une des plus belles polémiques de l‘histoire récente de l’architecture. Heureusement, sa réhabilitation est en tout point exemplaire.

La Tour Lopez, Manifeste de la Modernité

La Tour Lopez, rue Viala à Paris, a été construite comme un manifeste en faveur de la modernité. Un ensemble immobilier fonctionnel, transparent et monumental, à l’image du nouveau grand service public de la Sécurité sociale qu’il allait héberger.

Un point sur la Reconstruction de la France en 1946 

Le numéro de septembre 1946 de la revue Architecture d’Aujourd’hui est principalement consacré à la reconstruction du pays. L’objectif est bien évidemment de montrer que les premiers chantiers ont déjà été lancés alors même que des millions de sinistrés et de mal-logés s’entassent dans des abris de fortune.

La Reconstruction vue du ciel en 1952

La revue Techniques & Architecture a publié en septembre 1952 un article de Pierre Dalloz illustré par une série de photographies aériennes prises à la demande du MRU pour montrer l’état d’avancement des chantiers de la reconstruction.

1948 : des maisons préfabriquées à ossature métallique

Cet article publié dans la revue Techniques & Architecture de septembre 1948 détaille la mise au point d’une maison dont l’ossature métallique est entièrement préfabriquée en usine. Un procédé constructif expérimenté pour le compte des Houillères de Lorraine.

La Cité du ”Vieux Pont” à Nanterre

Le groupe d’habitation du ‘’Vieux Pont’’ à Nanterre est un parfait exemple d’une opération réalisée par deux architectes Prix de Rome à la fin des années 30. L’article a été publié en juillet 1951 dans la revue Techniques & Travaux.

Adapter Royan aux fortes chaleurs  

Avec le réchauffement climatique, les canicules vont être plus fréquentes, plus longues et plus intenses. Il est donc urgent de s’en préoccuper.
Un impératif qui s’impose à nos élus comme à chacun d’entre notre nous. Royan Patrimoine Environnement formule des propositions concrètes

Les priorités de l’Association Royan Patrimoine Environnement

Afin de préserver son exceptionnel patrimoine architectural 1950 et faire de Royan une ville climato-vertueuse en 2050, l’association Royan Patrimoine Environnement s’est fixée 3 priorités d’actions pour ces prochains mois. A suivre ….

Réhabilitation exemplaire : Le Serpentin d’Emile Aillaud à Pantin

Œuvre centrale d’Émile Aillaud à Pantin, le Serpentin a fait l’objet d’une réhabilitation exemplaire menée à bien par l’agence RVA. Initiée en 2001, les travaux se sont achevés en 2015. Il a été labelisé ‘’Patrimoine du XXeme siècle’’ en 2016… à suivre

Pantin : 3 visions remarquables de l’habitat collectif

Aux portes de Paris, rescelle en effet des trésors d’architecture. Fernand Pouillon, Denis Honegger, Émile Aillaud, trois architectes de la Reconstruction et des années 50, nous proposent chacun leur propre vision de l’habitat collectif. Trois visions singulières, mais remarquables à plus d’un titre.

La cité ouvrière d’Emile Aillaud à Creutzwald

Émile Aillaud réalise entre 1946 et 1949 à Creutzwald en Lorraine une cité ouvrière de plus de 250 maisons en béton préfabriqué. Inspirée de l’étude Jean Lebreton ‘’la Cité Nouvelle’’ de Jean Lebreton. Voici la description qu’il en a faite dans la presse de l’époque.

La Reconstruction à Orléans

Bombardée en 1040 et en 1944, Orléans sort meurtrie du conflit. Si Jean Royer a établi deux plans de reconstruction sous Vichy et à la Libération, la reconstruction d’Orléans est surtout associée au nom de son architecte-en-chef Pol Abraham….à suivre

Le ”chantier d’expérience” de Pol Abraham à Orléans   

Véritable laboratoire d’essais, ce chantier expérimental lancé fin 1944 par le Ministère de la Reconstruction, et piloté par l’architecte Pol Abraham constitue un point de bascule de la construction dans l’ère de la préfabrication industrielle… à suivre

L’Association Royan Patrimoine Environnement

Cette association a pour objectif de préserver l’exceptionnel patrimoine architectural de Royan et d’améliorer la qualité de son environnement, notamment face aux changements climatiques…. à suivre

Fernand Pouillon à Montrouge

1955 : Fernand Pouillon, architecte génial et flamboyant décide monter à Paris. Il va y réaliser quatre opérations majeures qui marqueront l’architecture de cette époque. Victime tout à la fois de son hubris, il est mis en prison, d’où il s’échappera avant de rebondir….à suivre

Beauvais, Opération Sud

L’Opération Sud, que l’architecte Jacques Henri-Labourdette décrit dans cet article publié en 1951, est l’un des ensembles les plus significatifs de la reconstruction de Beauvais. Les lignes continues des trois immeubles qui entourent l’église Saint-Etienne et ses jardins sont particulièrement réussis…à suivre

Laissez-vous conter la reconstruction de Beauvais

En juin 40, la ville est bombardée provoquant l’embrasement des maisons édifiées majoritairement en pans de bois. La cathédrale est sauve, mais le centre-ville est presqu’entièrement détruit. Beauvais va être reconstruit avec l’aide de l’architecte auteur du plan d’urbanisme de 1927….à suivre

Le Havre et les défis de la Reconstruction

Le premier des défis pour les Havrais a consisté à accepter les bombardements et leurs conséquences dramatiques. Puis d’accepter le nouveau visage de leur ville. Pas facile, pourtant les architectes les plus prestigieux ont été requis. 60 ans après, Le Havre est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco….à suivre

Toulon, le Palais Paris-France en 1952

Reconstruit en lieu et place du précédent magasin des Dames de France à Toulon, l’immeuble du Palais Paris-Plage a fait l’objet d’un article dans la revue Architecture d’Aujourd’hui d’avril 1952, preuve de la qualité de son architecture… à suivre

Années 50 : la découverte du microsillon

En 1948, une révolution technique va bouleverser l’histoire de la musique : c’est la création du premier disque 33 tours microsillon. Cet article extrait du numéro de janvier 1952 de la revue des Arts Ménagers vous dit tout sur cette révolution.

Patrimoines de la Reconstruction : Le Havre vs Caen

Patrimoines de la Reconstruction : Le Havre vs Caen Par Benoît RAOULX Caen et Le Havre ont toutes les deux été reconstruites au lendemain de la Seconde guerre mondiale. Ces deux villes normandes ont toutefois appréhendé et géré le patrimoine de leur reconstruction de façon radicalement différente. C’est ce que le géographe enseignant à l’Université de […]

Les immeubles de Jean Ginsberg à Montrouge

Situé à un bon kilomètre de la Porte d’Orléans, cet ensemble immobilier n’est pas le plus célèbre de Jean Ginsberg. Pourtant il mérite tout notre attention, d’autant que son récent ravalement a redonné toutes ses couleurs à sa polychromie d’origine….à suivre

Les Quatre-Moulins à Boulogne-sur-Mer en 1951

A la lecture de cet article publié en 1951 dans la revue Architecture Française on comprend mieux le cheminement qui ont conduit les architectes à concevoir ainsi l’un des premiers groupe d’immeubles construit sur les hauteurs de Boulogne-sur-Mer…à suivre

Le Front-de-Mer de Royan en 1952

Cet article de Louis Simon paru dans la revue Techniques & Architecture met en lumière la résidence du Front de Mer, ensemble architectural majeur de la nouvelle ville, permet de constater l’état d’avancement de la reconstruction de Royan en septembre 1952….à suivre

Immeubles préfinancés pour Saint-Lô en 1952

Cet article de l’architecte-en-Chef de St-Lô publié en septembre 1952 dans la revue Techniques & Architecture illustre bien le rôle de cette fonction, surtout lorsqu’il s’agit de piloter la reconstruction d’une ville qui a été quasiment rayée de la carte….à suivre

1/5. La France au sortir de la guerre

Au sortir de la guerre, le bilan des pertes et des destructions est énorme : 600.000 morts, presqu’autant d’invalides, entre 4 et 5 millions de sinistrés. la Reconstruction va constituer une œuvre gigantesque, unique dans l’histoire de France

2/5. Le rôle déterminant du MRU

Initiée par le régime de Vichy dès le début du conflit, la Reconstruction constitue une œuvre gigantesque, unique dans l’histoire de France, car un grand nombre de villes ont été rayées de la carte.

3/5. Les attentes des sinistrés étaient immenses

A l’ampleur des destructions de la guerre, s’ajoutait l’évidente pénurie de logements et l’extrême vétusté du parc immobilier d’avant-guerre. Face à cette situation calamiteuse, le MRU devait à la fois trouver des solutions d’urgence, verser les dommages de guerre et organiser la reconstruction.

4/5. La reconstruction d’une ville

Si chaque ville sinistrée est spécifique, les problématiques de reconstruction sont assez semblables d’une ville à l’autre. Le remembrement a eu un impact déterminant sur l’aspect général des reconstructions. Mais la crise du logement est générale, et elle perdure longtemps.

5/5. Reconstruction réussie ou occasion manquée ?

Face à l’ampleur des destructions, on doit saluer l’effort de reconstruction mené à bien en une douzaine d’années. Néanmoins, pour beaucoup, la Reconstruction fut une occasion manquée. Un débat qui interroge notre conception du rôle de l’État face à la diversité des territoires

Boulogne-sur-mer : reconstruire le port, et la ville

A la veille de la guerre, Boulogne est une cité prospère de 52.000 habitants. 5 ans plus tard, il faut tout reconstruire, en commençant par le port, poumon économique de la ville mais aussi pour approvisionner l’arrière-pays….à suivre

La cité de la Victoire à Dunkerque en 1947

Rien de plus éclairant pour comprendre l’ambiance de l’époque que de découvrir ce que publie la revue Architecture Française en 1947 sur cette cité-jardin alors en construction à Dunkerque sur les emplacements des anciennes fortifications….à suivre

Réhabilitation exemplaire : Lurçat à Saint-Denis

Construite entre 1956 et 1962 par l’architecte André Lurçat, la Cité Auguste Delaune, labellisée “Architecture contemporaine remarquable” a fait l’objet d’une réhabilitation exemplaire…à suivre

André Lurçat à Saint-Denis

Figure importante du Mouvement Moderne avant-guerre, André Lurçat
fut, de 1945 jusqu’à son décès en 1970, l’architecte de la ville de Saint-Denis au nord de Paris…à suivre

La Frontale du port de Toulon

La reconstruction de Toulon après-guerre connaît un fort impact médiatique puisque dans les années 50, la nouvelle ville fortement inspirée des principes du Mouvement Moderne est considérée comme un modèle de réussite urbaine et architecturale….à suivre

L’école Prouvé de Martigues

L’école maternelle de Ferrières à Martigues est probablement la dernière école ‘’Prouvé’’ encore en activité. 4 salle de classe, un préau et des locaux annexes, une cour de récréation et le soleil de Provence : de quoi rêver ! …à suivre

Les Ingénieurs de la Reconstruction

Si les architectes de la Reconstruction ont su occuper le champ médiatique, les ingénieurs demeurèrent plutôt discrets. Pourtant, leur rôle fut déterminant dans le succès de la reconstruction du pays. C’est ce que nous dévoile l’historien Nicolas NOGUE.

Dans un Site Patrimonial Remarquable 

Depuis 2016, la notion de Site Patrimonial Remarquable (SPR) remplace Secteurs Sauvegardés, les ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager) et les AVAP (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine). 

L’église Saint-Joseph au Havre

Plus de vingt ans après avoir construit l’église Notre-Dame de la Consolation au Raincy, Auguste Perret réalise au Havre un autre de ses chefs-d’œuvre, l’église Saint-Joseph….à suivre

La renaissance de Saint-Lô, capitale des ruines

Parmi les villes normandes meurtries à l’été 1944, Saint-Lô est celle qui a connu les destructions les plus radicales, d’où son surnom de ‘’capitale des ruines’’. Heureusement, Saint-Lô a su mettre en valeur son patrimoine architectural et lui redonner des couleurs….à suivre

Années 50 : la découverte du ”Libre Service”

Au début des années 50, une nouvelle forme de commerce, importée d’Amérique mais déjà expérimentée dans différents pays européens, se développe en France : les magasins à ”Libre Service”. Reportage des Arts Ménagers dans l’un d’entre eux, à Paris. 

Années 50 : la découverte des laveries automatiques

Quelques établissements d’un type nouveau viennent de s’ouvrir à Paris, mettant à votre service une série de blanchisseries automatiques individuelles, dont chacune peut, en une heure, tremper, laver, rincer et essorer une charge de quatre ou cinq kilos de linge.

Royan, toujours fan des Fifties

Royan, ville martyre, a dû par deux fois renaître de ses cendres pour survivre à son histoire tragique et prouver qu’elle demeurait la perle de l’océan Atlantique.  Aujourd’hui plus que jamais, elle mérite bien son titre : ”la ville la plus cinquante de France”….à suivre

Royan 50 : reconstruction et modernité

Claude Ferret a commencé à reconstruire Royan à la manière ”Art Déco” des années 30, avant de découvrir l’architecte brésilien Oscar Niemeyer….à suivre

Résultat, une architecture moderne balnéaire tropicalisée, lyrique et joyeuse. Une architecture qui a mis du temps à être reconnue, et qui, encore aujourd’hui, est menacée.

1/7. Un millier d’églises à reconstruire après-guerre

Un millier de lieux de culte sont à reconstruire au lendemain de la guerre. Autant d’opportunités pour nombre d’architectes de faire œuvre de créativité, voire d’audace, au point parfois de soulever d’intenses débats avec les autorités religieuses et les fidèles.

2/7. Le Havre, Royan, Lourdes : le triomphe du béton brut

La Reconstruction marque véritablement le triomphe du béton armé. Il a permis aux architectes de l’époque d’exprimer toute leur inventivité et de traduire ainsi par ces formes et ses surfaces le mouvement de réforme qui a abouti à Vatican II.

L’église Notre-Dame des Pauvres à Issy-les-Moulineaux

Œuvre d’un jeune architecte de 26 ans, l’église Notre-Dame des Pauvres d’Issy-les-Moulineaux est peu connue. Or son parti pris architectural fut osé à l’époque, et salué comme tel. De plus, ses vitraux sont absolument magnifiques….à suivre

Reconstruire Dunkerque

Dunkerque a le triste privilège d’avoir été la première ville française presqu’entièrement détruite en 1940,  et l’une des dernières libérées, le 8 mai 45. Il faut donc tout à la fois, loger les sans-abri, reconstruire la ville et son port….à suivre

Marcel Lods et Sotteville-lès-Rouen

Au lendemain de la guerre, l’architecte Marcel Lods fut chargé de la reconstruction de Sotteville-lès-Rouen. Aujourd’hui, l’un des rares exemples de mise en oeuvre en France des théories de Le Corbusier….à suivre

3/7. Le renouveau de l’art sacré

L’église du plateau d’Assy marque un véritable tournant dans le renouveau de l’art sacré. Un mouvement initié avant-guerre et qui va révolutionner avec la Reconstruction et au début des années 50 l’architecture et le décor des lieux de culte.

4/7. Nouveaux plans, nouvelles formes

Grâce au béton armé et au mouvement catholique d’ouverture sur le monde, les architectes de la Reconstruction vont pouvoir faire preuve d’audace, tant qu’en ce qui concerne la disposition intérieure des églises que pour ce qui est de leurs formes.

5/7. Le Corbusier, un sens inné du sacré

Dans toute sa carrière, Le Corbusier n’a réalisé qu’une chapelle et un couvent. Il n’a conçu qu’une église, celle-ci sera construite après son décès. Et pourtant, Corbu est un maître absolument incontournable de l’architecture religieuse. 

6/7. Des édifices religieux de la Reconstruction improbables

Dans ce millier d’églises à reconstruire après la guerre, mais aussi parmi les édifices construits dans les années suivantes, certains pouvaient paraître à première vue véritablement improbables. Ils sont sortis de terre grâce à la volonté de leurs promoteurs ou à l’originalité de leur architecte.

7/7. Temples protestants et synagogues

Les destructions pendant la guerre n’ont épargné aucun lieu de culte. Les communautés protestantes et juives concernées ont donc dû s’organiser localement pour reconstruire leur temple ou leur synagogue grâce aux dommages de guerre et bien sûr aux dons.